LA NUIT DE L’ERDRE, LE FESTIVAL QUI A TOUT D’UN GRAND

Parmi les festivals, il en est un qui est de taille moyenne avec une programmation des plus grandes. La Nuit de L’Erdre, implanté comme son nom l’indique à Nort… Sur Erdre, fait office d’ovni dans le paysage musical. Familial, avec des têtes d’affiches chaque année de plus en plus connues, le festival a trouvé sa réussite. A une demi-heure de Nantes, c’est Angèle, Lomepal, Rilès, pour ne citer qu’eux, qui répondront présents cette année. Programme, d’un évènement qu’il ne faudra pas manquer… On vous aura prévenu ! 

On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. Lorsqu’un single, un album sort, on ne peut pas prévoir son succès. Croiser les doigts, espérer, au maximum. Même chose pour les ventes de places de concerts et les pass festivals. Il y a les plus connus, ceux, qui, par leur simple réputation, affichent sold out en moins de 24 heures comme le Hellfest. Il y a ceux faits pour les ayatollahs d’un genre, puisque pointues au maximum dans leur programmation comme La Folle Journée. Et puis il y a les autres, ceux plus ou moins grands, qui dépendent des artistes en tournée, et ne peuvent pas toujours se permettre de se dénicher le passage exclusif d’une tête d’affiche.
Au milieu de tout ça, La Nuit de L’Erdre a su tirer son épingle du jeu : chaque année, les billets se vendent de plus en plus vite, les pass 3 jours et 2 jours sont épuisés plus de 6 mois à l’avance. De Sting à Hubert-Félix Thiéfaine, en passant par Orelsan ou encore Justice, le festival sait se rendre éclectique et attirer toutes les foules.

Cette année, la prog est un melting pot 100% français… Du moins pour le moment. L’affiche complète sera bientôt révélée. En attendant, le vendredi, VideoClub ouvrira le bal. Le jeune couple tout droit sorti de Youtube et du cinéma français, les deux « millenials », signeront un retour en adolescence avec leur « amour plastique ». Ensuite, c’est l’indescriptible Rilès qui montera sur scène. Considéré comme le nouveau génie du rap français, le Rouennais a écumé tous les Zéniths de France en Novembre et s’attaquera cette fois-ci aux festivals d’été. Gagnant dans tout ce qu’il entreprend, il ne sera à manquer sous aucun prétexte ! Enfin, c’est à M. qu’a été remis la tache de clôturer cette première soirée. A-ton encore besoin de le décrire ? Après trois passages au Zénith, les fans en voulaient encore… C’est chose faite ! 

Deuxième jour tout en rap pour La Nuit de l’Erdre. Après une résidence suivie d’un concert sold out au Stéréolux (Nantes) en Octobre, « L’Empereur du Sale » comme il aime s’appeler est de retour. Lorenzo, plus connu sous le nom de Larry Garcia et anciennement membre du collectif Rennais Columbine vole désormais de ses propres ailes. Bob et lunettes de soleil miroir toujours de rigueur, il possède un art de la scène qui n’appartient qu’à lui. Pas de doute que l’ambiance sera de mise ! 

La captation de son concert monumental à Bercy était à l’affiche de toutes les salles noires de France le 30 janvier dernier. Lomepal, ce skateur, chanteur, mais avant tout maître des punchlines sera l’un des plus attendus. A une vitesse que personne n’aurait pu prévoir, Lomepal a su s’imposer comme l’une des figures majeures de la scène du rap français. Avec une formule qui n’appartient qu’à lui, Antoine Valentinelli à l’état civil, a su s’entourer des plus grands, d’Orelsan à Roméo Elvis, le phénomène Belge, ou encore Philippe Katerine entre autres. Pas de doute, la foule sera dense à l’attendre de pied ferme le 27 Juin prochain et reprendra avec lui « Yeux disent », « Mômes », ou encore le fédérateur « 1000 degrés ». 

Il ne manquait plus qu’elle pour que cette journée soit complète. Angèle, celle a qui tout réussi, a choisi Nort Sur Erdre comme étape de son Brol Tour. Parfait reflet de sa génération, à 24 ans, elle parle beau… Et cash. Des sujets les plus importants comme le harcèlement, le sexisme, l’homosexualité à d’autres plus futiles, elle dit haut et fort ce qu’elle pense et ose briser les tabous qui ne devraient plus exister en 2020. Elle avait l’audace pour ! Après une réédition de son premier album, « Brol », Angèle est de retour sur les routes et est définitivement à voir en ce deuxième jour de festival. 

Pour le 3ème et dernier jour, le public a rendez-vous avec trois noms aussi différents que complémentaires. Suzane, tout d’abord : celle qui est considérée comme la Stromae au féminin vient de sortir son premier album « Toï Toi » et est nommée catégorie « révélation scène » aux Victoires de la Musique. Après une première tournée des festivals l’année dernière, Suzane chantera pour la première fois lors de la Nuit de l’Erdre. Avec ses textes incisifs, sa combinaison bleue façon Bruce Lee et son mélange du chant avec la danse… Elle est à découvrir absolument. 

Il y a 16 ans, il chantait, pieds nus comme à son habitude, autour du plan d’eau de Nort-Sur-Erdre. Yannick Noah est de retour. Celui qui chantait Saga Africa durant des heures et emportait avec lui tout public a sorti un nouvel album. Avec « Bonheur Indigo », l’ancien tennisman viendra réchauffer ce début de soirée de festival. Pari forcément gagnant. 

Enfin… pour clôturer ce week end, Maitre Gims. Il est l’un des artistes les plus adulés et les plus vendeurs en France. Avec des tubes comme « Bella », « Sapés comme Jamais » et des duos comme « La même », ou encore « Reste » avec Sting, Gims a su s’élever au sommet, allant jusqu’à remplir le Stade de France l’année dernière. Il sera sur la scène de la Nuit de l’Erdre et ils seront des milliers de fans à l’attendre.

Avec son visuel faisant référence aux pop arts d’Andy Wharol ou encore de Shepard Fairey (Obey), La Nuit de l’Erdre se veut moderne et innovante. Rendez-vous les 26.27 et 28 juin prochains ! 

S.B. 

Poupet ou la recette du cocktail euphorisant!

Sur les quatorze têtes d’affiche du 29ème Festival de Poupet, dix investiront pour la première fois la scène du théâtre de verdure. Entre retour d’anciens illustres et nouveaux venus dont la renommée n’est plus à faire, les organisateurs ont mitonné une affiche propre à séduire toutes les envies. De Véronique Sanson à Shaka Ponk en passant par Bob Sinclar ou Jeff Panacloc, les nuits d’été vont encore être belles du côté de Saint-Malô-du-Bois.

Malins les organisateurs qui dès jeudi soir semaient les énigmes pour faire deviner quelques unes des têtes d’affiche de Poupet 2015 ! Ça jouait par vagues entières sur les réseaux sociaux. Calogero, les Shaka Ponk avaient facilement été trouvés. Jeff Panacloc aussi (mais lui, c’était plus simple : l’info était déjà sur sa page Facebook). D’autres assuraient la présence de Christine And the Queens (en raison de son origine nantaise qui faisait d’elle une voisine inévitable !), quand d’autres encore rêvaient d’Asaf Avidan et de Noah.

                                                                                                                                     Yannick Noah.

.

                                                                                                                                            Asaf Avidan.

Au final, rêve exaucé pour… Yannick Noah! Le parrain du Festival, sera là dès le deuxième soir, le 3 Juillet, avec Irma en première partie (le Festival reste fidèle à la jeune artiste à laquelle il offre sa troisième invitation depuis 2010). Personne n’a oublié la venue de Noah en 2011. Une soirée aussi ensoleillée que prolongée tard dans la nuit. Il présentera cette fois ses « combats ordinaires », titre de son nouvel album, qui n’a rien de commun. Mais il glissera forcément aussi les accords qui ont fait ses premiers succès.

Exaucé également pour l’extraordinaire Asaf Avidan, celui sur lequel pleuvent les superlatifs depuis son premier album solo en 2013 et qui enchaîne les tournées à travers le monde, il sera en étape exceptionnelle le 2 juillet. Asaf Avidan était déjà venu en 2013. Il aura cette fois l’honneur d’ouvrir le festival. Il va donc falloir jouer rapide côté réservations .

Calogero.

Exaucé enfin, samedi 4 Juillet, pour Calogero. Son dernier album a connu un succès phénoménal à l’heure de la crise du disque, la critique a été unanime et ses concerts se jouent tous à guichets fermés. Une chance supplémentaire pour les recalés de la billetterie ou ceux qui espéraient revoir ce chanteur compositeur-interprète, auteur de bandes originales de films aussi à ses heures perdues. Ses « feux d’artifice » devraient éclater encore plus beaux dans le théâtre de verdure vendéen.

                                                                                                                         Moussier Tombola.

  Fatal Bazooka.

                                                                                                                                   Bob Sinclar.

Pour la soirée la plus délirante du festival, c’est le vendredi 10 juillet que ça se passe. « Poupet déraille – face B » réunira trois spécialistes de la fête: Moussier Tombola (mais si, « logobitombo », 100 000 000 de vues sur YouTube), Michaël Youn alias Fatal Bazooka et ses succès aux paroles improbables qui a déjà prévu de mettre le feu comme jamais. Et enfin, Bob Sinclar, le DJ français désormais globe trotteur tant on se l’arrache de l’Australie aux États Unis, d’Ibiza au Royaume Uni. Il laissera résonner sa French Touch sur ses platines et le public dansera sans répit. Pour l’occasion, costumes kitsch obligatoires. Ressortez les collants fluos, les jogging à paillettes ou les colliers dorés chers à Baracuda… Trop ne sera jamais assez !!

The D+© - 7 (c) Alice Moitie¦ü

The Do.

                                                                                                                                         George Ezra.

Retour à plus de calme le mercredi 15 juillet. Le tandem de The Do et sa musique aussi syncopée que futuriste ouvrira la soirée puis laissera place à George Ezra, vingt et un ans mais déjà couronné de succès et ultra sollicité. Son fameux « Budapest » est un tube planétaire. Sa voix et sa seule guitare sèche, des airs qui empruntent au folk, au blues… Ezra, gentleman anglais, est l’une des plus grandes révélations scène de ces derniers mois.

Parce que la famille recense les talents, les Chedid ont finalement décidé de repartir en tournée de façon groupée. Louis, le père, mais aussi M comme Mathieu, Joseph, qui a également son propre univers sous le nom de Selim et Anna, qui prenait souvent en charge les visuels de la bande et vient de se lancer à son tour, en faisant entendre sa voix sous le nom de Nach. Pour voir la famille Chedid, rendez-vous le dimanche 19 juillet.

                                                                                      Joseph, Louis, Anna & Matthieu Chedid.

Jeff Panacloc.

La veille, la voix viendra de l’intérieur !! Jeff Panacloc et son fameux Jean-Marc, le singe survolté et roi de l’insolence. Qui de Jeff ou de Jean-Marc a le dessus sur l’autre ? La peluche n’est t’elle que marionnette parlante dans les bras de son maître? Pas si sûr! Seule certitude, le rire sera de la soirée.

                                                                                                                                Véronique Sanson.

Shaka Ponk.

Autres singes, autres rythmes le vendredi 24 juillet. Faut-il encore présenter Sam, la sculpturale chanteuse, Frah, son acolyte, Ion, Mandris, CC et Steve, la fabuleuse team des Shaka Ponk ? Chaque album est un succès, chaque tournée remplit des salles de plus en plus énormes. Leur rock mutant, multicolore et inclassable va encore une fois attirer les fans du groupe depuis la France entière.

Enfin, parce qu’elle est rare, qu’elle a inscrit la majeure partie de ses titres au patrimoine de la chanson hexagonale, le Festival de Poupet a décidé de mettre à l’honneur Veronique Sanson qui elle même mettra la soirée sous les couleurs de trois de ses plus fabuleux albums : Le Maudit, Vancouver et Hollywood. Voyage assuré. Embarquement le vendredi 17 juillet.

Avec cette première livraison de noms, les organisateurs réussissent l’exploit de convoquer les envies et de jouer avec nos impatiences. Quand on sait leur habileté dans l’art du dressage de festival, on se dit que le banquet est déjà superbe mais que les invités de dernière heure seront obligatoirement de même tenue. En attendant ces ultimes révélations, on fait passer le message. En juillet, ne nous cherchez pas, c’est en Vendée qu’il faut passer ses soirées.

Magali MICHEL.

Ouverture de la billetterie le mardi 24 mars.

www.festival-poupet.com