LA NUIT DE L’ERDRE, LE FESTIVAL QUI A TOUT D’UN GRAND

Parmi les festivals, il en est un qui est de taille moyenne avec une programmation des plus grandes. La Nuit de L’Erdre, implanté comme son nom l’indique à Nort… Sur Erdre, fait office d’ovni dans le paysage musical. Familial, avec des têtes d’affiches chaque année de plus en plus connues, le festival a trouvé sa réussite. A une demi-heure de Nantes, c’est Angèle, Lomepal, Rilès, pour ne citer qu’eux, qui répondront présents cette année. Programme, d’un évènement qu’il ne faudra pas manquer… On vous aura prévenu ! 

On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. Lorsqu’un single, un album sort, on ne peut pas prévoir son succès. Croiser les doigts, espérer, au maximum. Même chose pour les ventes de places de concerts et les pass festivals. Il y a les plus connus, ceux, qui, par leur simple réputation, affichent sold out en moins de 24 heures comme le Hellfest. Il y a ceux faits pour les ayatollahs d’un genre, puisque pointues au maximum dans leur programmation comme La Folle Journée. Et puis il y a les autres, ceux plus ou moins grands, qui dépendent des artistes en tournée, et ne peuvent pas toujours se permettre de se dénicher le passage exclusif d’une tête d’affiche.
Au milieu de tout ça, La Nuit de L’Erdre a su tirer son épingle du jeu : chaque année, les billets se vendent de plus en plus vite, les pass 3 jours et 2 jours sont épuisés plus de 6 mois à l’avance. De Sting à Hubert-Félix Thiéfaine, en passant par Orelsan ou encore Justice, le festival sait se rendre éclectique et attirer toutes les foules.

Cette année, la prog est un melting pot 100% français… Du moins pour le moment. L’affiche complète sera bientôt révélée. En attendant, le vendredi, VideoClub ouvrira le bal. Le jeune couple tout droit sorti de Youtube et du cinéma français, les deux « millenials », signeront un retour en adolescence avec leur « amour plastique ». Ensuite, c’est l’indescriptible Rilès qui montera sur scène. Considéré comme le nouveau génie du rap français, le Rouennais a écumé tous les Zéniths de France en Novembre et s’attaquera cette fois-ci aux festivals d’été. Gagnant dans tout ce qu’il entreprend, il ne sera à manquer sous aucun prétexte ! Enfin, c’est à M. qu’a été remis la tache de clôturer cette première soirée. A-ton encore besoin de le décrire ? Après trois passages au Zénith, les fans en voulaient encore… C’est chose faite ! 

Deuxième jour tout en rap pour La Nuit de l’Erdre. Après une résidence suivie d’un concert sold out au Stéréolux (Nantes) en Octobre, « L’Empereur du Sale » comme il aime s’appeler est de retour. Lorenzo, plus connu sous le nom de Larry Garcia et anciennement membre du collectif Rennais Columbine vole désormais de ses propres ailes. Bob et lunettes de soleil miroir toujours de rigueur, il possède un art de la scène qui n’appartient qu’à lui. Pas de doute que l’ambiance sera de mise ! 

La captation de son concert monumental à Bercy était à l’affiche de toutes les salles noires de France le 30 janvier dernier. Lomepal, ce skateur, chanteur, mais avant tout maître des punchlines sera l’un des plus attendus. A une vitesse que personne n’aurait pu prévoir, Lomepal a su s’imposer comme l’une des figures majeures de la scène du rap français. Avec une formule qui n’appartient qu’à lui, Antoine Valentinelli à l’état civil, a su s’entourer des plus grands, d’Orelsan à Roméo Elvis, le phénomène Belge, ou encore Philippe Katerine entre autres. Pas de doute, la foule sera dense à l’attendre de pied ferme le 27 Juin prochain et reprendra avec lui « Yeux disent », « Mômes », ou encore le fédérateur « 1000 degrés ». 

Il ne manquait plus qu’elle pour que cette journée soit complète. Angèle, celle a qui tout réussi, a choisi Nort Sur Erdre comme étape de son Brol Tour. Parfait reflet de sa génération, à 24 ans, elle parle beau… Et cash. Des sujets les plus importants comme le harcèlement, le sexisme, l’homosexualité à d’autres plus futiles, elle dit haut et fort ce qu’elle pense et ose briser les tabous qui ne devraient plus exister en 2020. Elle avait l’audace pour ! Après une réédition de son premier album, « Brol », Angèle est de retour sur les routes et est définitivement à voir en ce deuxième jour de festival. 

Pour le 3ème et dernier jour, le public a rendez-vous avec trois noms aussi différents que complémentaires. Suzane, tout d’abord : celle qui est considérée comme la Stromae au féminin vient de sortir son premier album « Toï Toi » et est nommée catégorie « révélation scène » aux Victoires de la Musique. Après une première tournée des festivals l’année dernière, Suzane chantera pour la première fois lors de la Nuit de l’Erdre. Avec ses textes incisifs, sa combinaison bleue façon Bruce Lee et son mélange du chant avec la danse… Elle est à découvrir absolument. 

Il y a 16 ans, il chantait, pieds nus comme à son habitude, autour du plan d’eau de Nort-Sur-Erdre. Yannick Noah est de retour. Celui qui chantait Saga Africa durant des heures et emportait avec lui tout public a sorti un nouvel album. Avec « Bonheur Indigo », l’ancien tennisman viendra réchauffer ce début de soirée de festival. Pari forcément gagnant. 

Enfin… pour clôturer ce week end, Maitre Gims. Il est l’un des artistes les plus adulés et les plus vendeurs en France. Avec des tubes comme « Bella », « Sapés comme Jamais » et des duos comme « La même », ou encore « Reste » avec Sting, Gims a su s’élever au sommet, allant jusqu’à remplir le Stade de France l’année dernière. Il sera sur la scène de la Nuit de l’Erdre et ils seront des milliers de fans à l’attendre.

Avec son visuel faisant référence aux pop arts d’Andy Wharol ou encore de Shepard Fairey (Obey), La Nuit de l’Erdre se veut moderne et innovante. Rendez-vous les 26.27 et 28 juin prochains ! 

S.B. 

Une 43e édition du Printemps De Bourges sous le signe de la création 

La programmation complète est sortie. Après une première annonce il y a quelques semaines, le Printemps de Bourges a fini de se dévoiler. Parmi les festivals français, le PDB montre une fois encore qu’il a su trouver ses marques, et qu’il est plus que jamais le berceau de créations originales. Des têtes d’affiches aux Inouis, en passant par des temps forts comme les reprises de Prince par Jeanne Added… Tout y sera. Lumière, sur ce mois d’avril à venir. 

Le premier jour, pas de doute, c’est devant la Scène Séraucourt qu’il faudra être, puisque Renan Luce, seul, jouera ce jour là. Celui qui s’est fait connaitre il y a plus de dix ans par « la lettre » sera de retour dans le Berry, pour un passage sur la scène gratuite.

Le mardi sera placé sous le signe de la fête grâce au passage de M. et de son show aussi lumineux qu’impressionnant, précédé par l’Impératrice qui fera danser le public avec son disco version 2020, et Celeste, celle qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la soeur de Beyoncé (Solange Knowles), viendra réchauffer les coeurs avec sa voix soul et jazzy. 

Le 22 Avril signera aussi l’ouverture des Rap2Days, deux soirées (comme son nom l’indique) composées des rappeurs les plus en vue. Pour ce premier soir Zola répondra présent, aux cotés de Larry, Lujipeka (anciennement part du collectif Rennais Columbine), Jok’air et Josman. 

Qui n’a jamais fredonné « Marcia Baila », « c’est comme ça » ou « Andy » ? On peut donc prévoir le même karaoké géant lors du concert de la chanteuse iconique des Rita Mitsouko, Catherine Ringer, venue interpréter leurs plus gros tubes. La musicienne aux longues tresses est en tournée, et écumera tous les festivals cet été… De quoi donc se préparer. Calypso Rose, Alain Souchon, venu présenter son nouvel album, et les éternels Tryo seront aussi à l’affiche ce soir-là.

Au théâtre Jacques Coeur, Jeanne Cherhal sera de passage. A sa suite, la création « On Va t’Faire Mal Boris » rendant hommage à Boris Vian devrait faire parler. 

Celle qui remplissait la Cigale récemment et qui est désormais une nommée aux Révélations des prochaines Victoires de La Musique sera aussi présente: Pomme jouera à l’Auditorium. 

Le second et dernier soir des Rap2Days, Mister V, les jeunes 47 Ter qui sont définitivement présents partout, Heuss l’Enfoiré, Tsew The Kid, et Oboy monteront sur la scène de la Halle au Blé. 

Grande soirée le vendredi 24 Avril puisque c’est la première soirée de « l’Happy WKD » au W ainsi qu’au Palais d’Auron. Aloïse Sauvage, Izia, de retour pour la deuxième année consécutive après un dernier passage remarqué lors de la création hommage à son père Jacques Higelin, Philippe Katerine, Rilès, la sensation rap que le monde s’arrache déjà, les définitivement cools Deluxe et leur show impeccable, ains que The Avener pour boucler la soirée. 

Au Palais d’Auron, Mauvais Oeil, Lolo Zouaï, Dionysos, La Yegros et Folamour se partageront l’affiche.

Mais ce n’est pas tout. Le Printemps de Bourges l’avait dit, cette édition sera avant tout placée sous le signe de le création. Alors en ce vendredi, le public du festival aura rendez-vous avec Lou Doillon, Malik Djoudi, Victor Solf (ancien membre du regretté groupe HER) et Uèle Lamore, la jeune cheffe d’orchestre à la tête de l’Orchestre Orange pour une célébration du premier album de Portishead « Glory Dummy ». En seconde partie de soirée, c’est Jeanne Added qui viendra prendre le micro et reprendre les plus grands titres de Prince. 

Le Samedi, la fin se rapproche, mais l’ambiance restera la même. Le deuxième jour de l’Happy WKD sera constitué de Suzane, Lorenzo, le belge Roméo Elvis dont toutes les dates se jouent à guichets fermés, Bon Entendeur dont « Le Temps est Bon » est en playlist sur toutes les radios, N’TO et Panda Dub.
Au Palais d’Auron, Isaac Delusion, Sebastian (qui avait enflammé la dernière édition du Pitchfork Paris), la Fraicheur B2B Overland et Camion Bazar prendront le relais. 

Au 22, la soirée sera cent pour cent française avec les sensations du moment: la parisienne Alice et Moi, Glauque, le duo à la vie comme à la scène VideoClub, Julien Granel qui s’est fait connaitre par les premières partie d’Angèle, Hervé, venu tout droit des Inouis du Printemps de Bourges, et Marie-Flore qui clôturera la soirée. 

Le Dimanche, une tête d’affiche largement attendue: M.Pokora qui aura pour mission de refermer cette 44e édition. Aux côtés d’Eva en première partie, celui qui vient de devenir papa, montrera sans nul doute une fois encore, qu’il est le showman que tout le monde jalouse mais que personne ne parvient à détrôner. 

Le Printemps de Bourges ouvre chaque année la saison des festivals. Que cette édition commence! 

S.B.

– Toutes les informations sur: www.printemps-bourges.com et réservations dans les points de vente habituels. –

FNAC LIVE, le révélateur de tous les talents

La neuvième édition du Fnac Live laissera résonner ses scènes du 3 au 5 juillet prochains. Trois jours de concerts entièrement gratuits dans le cadre unique du parvis de l’Hôtel de Ville de Paris avec des invités qui devraient attirer la foule des grands soirs : une trentaine d’artistes dont Eddy de Pretto, Clara Luciani, Stephan Eicher ou bien encore Radio Elvis.

Quiconque ne s’est jamais retrouvé prisonnier en voiture dans les rues adjacentes à la mairie de Paris un soir de Fnac Live ne peut imaginer la densité des foules drainées par cet évènement désormais incontournable. Neuf ans déjà que ces trois jours de musique entièrement gratuits créent une animation comparable au concert du 14 juillet aux abords de la Tour Eiffel. Plus de 100.000 spectateurs s’y pressent à chaque édition.

Aya Nakamura.

Eddy de Pretto.

Clara Luciani.

Flavien Berger.

En 2012, Pony Pony Run Run, Charlie Winston, Tryo et Dominique A (entre autres) se succédaient sur scène. Au fil des ans, Christophe, Bernard Lavilliers, -M- , Mika, Christine and the Queens, Julien Clerc, Julien Doré ou bien encore Benjamin Biolay s’y sont aussi produits. L’année dernière encore, personne n’a oublié la prestation de Sting, la magie de Gaël Faye ni celle d’ Angus et Julia Stone. A l’origine, celui qui était encore le « Fnac Indétendances » avait pour ambition d’offrir une pause musicale avec des artistes propres à réunir tous ceux qui sont parisiens en ce début d’été, des artistes confirmés ma is également des découvertes qui devraient gravir rapidement les rangs de la notoriété.

Stephan Eicher.

Roni Alter.

Anna Calvi.

Cette année, les organisateurs ont poursuivi cette carte de la diversité en réunissant Bertrand Belin, Eddy de Pretto, la très en vogue Aya Nakamura et l’élégante Clara Luciani, des noms que l’on ne présente plus aux cotés de Bon Entendeur, Anna Calvi, Johan Papaconstantino ou Hervé, nouveaux noms avec lequel le public fera plus ample connaissance. Temps forts très attendus : le live acoustique du très charismatique Stephan Eicher et le toujours très spectaculaire show d’ Etienne de Crecy. Le FNAC live n’a décidément rien perdu de ses envies initiales et continue à jouer son rôle d’agitateur de talents.

M.M.

Le programme soir par soir :

Mercredi 3 Juillet : Etienne de Crecy, Aya Nakamura, Suzane, Bon Entendeur, Leonie Pernet, Radio Elvis, Delgres sur la scène du Parvis // Stephan Eicher sur la scène du Salon. 

Jeudi 4 juillet : Eddy de Pretto, Silly Boy Blue, Flavien Berger, Nelson Beer, Clara Luciani, Pepite  et un artiste dont le nom sera connu le 25 juin sur la scène du Parvis // Bertrand Belin, Blick Bassy et Roni Alter sur la scène du Salon.

Vendredi 5 juillet : Agoria Live, Hervé, Columbine, Zed Yun Pavarotti, Glauque et deux artistes dont les noms seront révélés le 25 juin sur la scène du Parvis // Anna Calvi, Johan Papaconstantino et Canine sur la scène du Salon.

– La scène du parvis est en accès libre dans la limite des places disponibles (début des concerts à 17h), la scène du Salon (3, rue Lobau) est en accès gratuit sur invitations, à retirer dans les billetteries Fnac de la région Ile de France à compter du 2 juillet à midi et à raison de deux places par personne (début des concerts à 19h40 le 3 juillet, à 18 heures les jours suivants) –