Le Download Festival France an 2 atterrit à Brétigny : Une affiche exceptionnelle pour voler encore plus haut

Les mauvaises langues doutaient de la pérennité du Download Festival France après une première édition bien fréquentée mais compliquée par une météo hautement pluvieuse, un contexte sécuritaire tendu et bien sûr, la concurrence du Hellfest, la grand’messe du metal organisée une semaine plus tard… C’était compter sans la volonté de Live Nation de donner à sa manifestation toutes ses chances et de ne surtout pas la condamner après un seul petit tour. 2017 permettra donc bien aux amateurs du genre de se retrouver durant trois jours, les 9, 10 et 11 juin prochains. Seul changement majeur, l’hippodrome de Longchamp a été abandonné au profit de la base aérienne de Brétigny sur Orge (Essonne), à une trentaine de minutes de Paris.

Ceux qui ont eu la chance de fouler les pelouses de Longchamp l’an dernier se souviennent avec enthousiasme des concerts de Rammstein (avec une set list spécialement pensée pour cet arrêt dans la capitale française et un hommage poignant aux victimes des attentats), de Ghost éblouissant malgré un chanteur diminué par un problème de santé, de Korn , toujours aussi unique mais également d’ Iron Maiden, spectaculaire, de Buffy Clyro, des étonnantes Baby Metal, de Beartooth, We Came As Romance, de l’extraordinaire émotion suscitée par Mass Hysteria quand ont résonné devant des milliers de personnes les accords de « L’ Enfer des Dieux ». Entre autres… Des moments uniques, des plaisirs, des découvertes, des émotions, tout ce qui fait l’essence même d’un festival. En ce sens, la première édition française du Download (qui est un énormissime succès outre Manche depuis 2003), avait atteint son objectif. L’affiche était belle et le public ravi malgré les torrents de pluie, les longues attentes pour recharger son bracelet cashless et la ruée parfois compliquée vers les navettes assurant le retour vers la capitale (problème qui ne sera plus puisque le camping sera agrandi et gratuit (tout comme le parking), le RER C étant facilement accessible par bus gratuits pour ceux qui ne souhaiteraient pas dormir sur place).

System of a Down.

Linkin Park.

Green Day.

Blink 182.

L’affiche 2017 a décidé de frapper plus fort encore avec la présence, excusez du peu,  de System of a Down, Linkin Park, Green Day, Blink 182 ou bien encore Mastodon, Architects, Slayer, Prophets of Rage, Alter Bridge, Devil Driver et le retour de Gojira, les français ayant été largement plébiscités l’an dernier et poursuivant une tournée internationale à guichets fermés après la sortie de « Magma », leur nouvel album, l’an dernier. Five Finger Death Punch, Lonely the Brave, Suicidal Tendencies seront aussi de cette partie qui compte de nombreux autres noms.

Pour que la fête soit plus énorme encore, une quatrième scène sera montée sur le camping, le «Download off»   où les concerts débuteront dès le jeudi soir.

Prophets of Rage.

Five Finger Death Punch.

Slayer.

Gojira.

Vendredi 9 Juin

Main stage : Linkin Park, Blink 182, Pierce The Veil, Kvelertak.

Main stage 2 : Gojira, Dinosaur Jr, Raveneye, Download Contest Winner.

Warbird stage : Hatebreed, Skinny Puppy, Dagoba, Dead !

Spitfire stage : Nostromo, The Cadillac Three, Mars Red Sky, Nothing morte.

Samedi 10 Juin

Main stage : System of a Down, Five Fingers Death Punch, Alter Bridge, Epica, Far from Alaska.

Main stage 2 : Slayer, Paradise Lost, Blues Pills, , Devil Driver, Black Foxxes.

Warbird stage : Soil Work, touch Amore, Code Orange, Lonely the Brave.

Spitfire stage : Caliban, Solstafir, the living end, Aqme, Project black Pantera.

Dimanche 11 juin.

Main stage : Green Day, Rancid, Suicidal Tendencies, Suicide Silence, Leogun.

Main stage 2 : Prophets of Rage (feat original members of Rage Against the Machine, Cypress Hill, Public Enemy), Mastodon, Rise of the Northstar, Architects, Tesseract.

Warbird stage : Carpenter brut, Kontrust, Coheed and Cambria, Wakrat, Red Sun rising.

Spitfire stage : Crown the Empire, Northlane, lost Society, Creeper, Astroïd boys.

M.M.

Crédit photo Linkin Park // James Minchin. Crédit photo Slayer // Martin Hausler. Crédit photo Gojira // Travis Shinn.

– Tous les renseignements sur  downloadfestival.fr

Hissez les couleurs !

La 7eme édition du Mondial du Tatouage jette l’ancre sous la grande halle de la Villette les 3, 4 et 5 mars prochains. 420 artistes tatoueurs, des expositions, des concerts, des food-trucks attendent les 35.000 visiteurs de ce grand rendez-vous du 10ème art.

affichemdt2017-a4

mdt2016-creditanthonydubois-01

Il est bien loin le temps des grossières initiales enfermées dans un coeur hésitant, tracé à l’encre noire sous les plafonds des cambuses du service militaire. Comme une empreinte indélébile marquant ce service obligatoire et ces mois généralement loin de ses envies. Oubliés aussi les regards méprisants sur une épaule féminine laissant apparaître des lignes de couleurs. Le tatouage s’est imposé en douceur. Il n’est plus forcément initiatique ou signe d’appartenance à une communauté. Le tatouage est partout, ignore les âges, se pose aussi facilement sur une nuque qui se la joue petite bourgeoise que sur un mollet metalleux. 14% des français sont tatoués et 55% des français considèrent le tatouage comme une oeuvre d’art. Un plébiscite qui explique l’émergence régulière de salons de tatouages. On estime à 4.000 le nombre de ces professionnels dont 1.500 réunis au sein du SNAT, le syndicat national des artistes tatoueurs.
mdt2016-creditanthonydubois-portrait-adeitamedamdt2016-creditanthonydubois-portrait-delphinenoiztoy mdt2016-creditanthonydubois-portrait-leanahon

420 de ce professionnels, de trente nationalités différentes, seront réunis à Paris et oeuvreront durant ces trois jours, orchestrés par Tin-Tin, « Monsieur Tatouages » en France, une figure emblématique largement reconnue. Chacun de ses confrères pourra poser sa marque, son graphisme, sa culture, son style novateur ou totalement old school devant les 35.000 visiteurs qui se presseront à la Villette (mieux vaut anticiper en prenant rendez-vous via le site de la manifestation). Points d’orgue incontournable de la manifestation, les concours permettront également une exposition des créations les plus réussies. Un jury de renom sera chargé de les départager, emmené par Filip Leu, Bill Salmon, Luke Atkinson et Kari Barba, des  maîtres de cet art que l’on dit dixième.

espritduclan

L’Esprit Du Clan.

theo-lawrence-the-hearts-c-brice-martinat

Theo Lawrence And The Hearts.

Entre deux tatouages, à admirer ou à se faire dessiner, le public aura aussi droit à des concerts.

« Madball »,  groupe de métal hardcore new-yorkais, a sorti son huitième opus et fourbi un show impressionnant. Il sera au rendez-vous le vendredi 3 Mars, le même jour que les français de «L’esprit du Clan», l’un des groupes les plus prolifiques de la scène hardcore nationale.

Samedi 4, c’est « Carpenter Brut », sensation  en matière de rétro new wave, qui aura les honneurs. Après une Cigale sold out et avant l’ Olympia l’an prochain, le groupe aura l’occasion de montrer au public ce que l’on peut faire avec  des notes prélevées dans les émissions de TV des années 80 et les films de série B débordant de synthétiseurs. Ce soir là encore, « Reflections » pour un show incroyable accompagné de l’installation du Nonot Ak Studio.

Dimanche 5 Mars enfin, « Theo Lawrence and The Hearts » dont les partitions mixent avec succès le R’N’B, la country et le rock, devrait rallier de nouveaux fans.

Expérience surprenante pour les novices, moment incontournable pour les autres (qu’ils soient professionnels ou visiteurs), le Mondial du Tatouage est aussi celui de toutes les diversités, un monde d’échanges où respect et partage sont des clés de voûtes inamovibles. Exemplaire.

M.M.

Crédit photos Mondial du Tatouage 2016 // Anthony Dubois. Crédit photo Theo Lawrence & The Hearts // Brice Martinat. 

– Vendredi / Samedi 12h30-minuit. Dimanche 11h30-19h. // Billetterie et renseignements : www.mondialdutatouage.com –