Le grand retour de Lilly Wood & the Prick

De retour avec « Most anything » après six ans de silence, Lilly Wood & the Prick foule à nouveau la scène. Le plus international des duos français était de passage à Nantes pour une soirée attendue par un public impatient et heureux de ces retrouvailles auxquelles il ne croyait plus.

En mai dernier, sortait « Most Anything », le quatrième album de cet incroyable duo français que l’on disait à jamais disparu, ou en tous cas définitivement séparé. Une sacrée surprise quand on se souvient que leur précédent opus, « Shadows », datait de 2015, quasiment un siècle à l’heure où internet laisse fleurir des titres à rythme parfois frénétique. Depuis 2015 donc, les rares nouvelles n’avaient diffusé qu’en solo (attisant la rumeur de séparation), Nili Hadida sortant un album très personnel tandis que Benjamin Cotto, le guitariste et pianiste, bouclait ses propres morceaux. C’est donc peu dire si l’enthousiasme a salué la sortie de « Most Anything », objectivement l’un des meilleurs albums de l’année avec des titres appelés à devenir tubes.

De là à les rêver de retour sur scène, il n’y avait qu’un pas : espoir concrétisé par une grande tournée, un détour par l’Olympia (dix ans après avoir foulé la célèbre scène parisienne) et de grosses dates en province comme ce fut le cas au Stéréolux de Nantes ce…. Des tenues immaculées, un immense cadre blanc pour tout décor… Tout était fait pour laisser la part belle aux lumières et aux ambiances multiples.

Le voyage entre les tubes incontournables « Prayer in C », « I want to be California » et les morceaux plus récents, « You want my money », « Through the Night » provoque un enthousiasme contagieux. Le duo a évolué, logiquement, et distille une complicité nouvelle, une aisance qui confine à l’évidence et l’alchimie entre les deux partenaires irradie avec une force quasi magnétique. On sent que le binôme devait piaffer d’impatience et rêver de ce retour sur scène. Il fallait peut-être cette pause et ce repli vers soi pour aboutir à ce nouveau projet lumineux. Qu’on se le dise : Lilly Wood & the Prick est de retour. Un retour gagnant.

Sophie BRANDET

Laisser un commentaire

Back to top