« ENFANCE 80 », LE NOUVEAU CLIP DE VIDÉOCLUB, C’EST MAINTENANT

Vidéoclub c’est un peu le petit frère et la petite soeur de la scène musicale française. Avec cinq singles au compteur et des millions de vue sur YouTube (plateforme qui a vu naître Adèle Castillon, la moitié féminine du duo), les deux Nantais s’apprêtaient à écumer la majorité des festivals cet été. L’histoire en aura décidé autrement mais le confinement n’aura pas eu raison de leur envie : Vidéoclub sort aujourd’hui « Enfance 80 », son nouveau clip. 

C’est l’histoire d’une rencontre. D’un côté une youtubeuse actrice, de l’autre un musicien. Adèle Castillon et Matthieu Reynaud. Une soirée. Puis une relation. Bientôt un couple à la ville comme à la scène. De leurs sentiments et de leur relation, Adèle et Matthieu en ont fait un groupe, Vidéoclub.

En 2018, le duo dévoile « Amour Plastique ». Le succès est immédiat. Le titre truste le haut des Charts et les vues YouTube s’envolent. Viendront s’ajouter « Roi » en 2019 et « En Nuit » dans la foulée (dont le clip est réalisé par Aube Perrie qui est derrière celui de « La Thune » d’Angèle). Avec leur musique pop, leurs paroles poétiques et leurs clips rétros, Vidéoclub trouve très vite son public, des jeunes mais pas seulement. 

Fort de ces trois succès, Vidéoclub continue de dévoiler des singles sans pour autant sortir d’opus et publie successivement « What are you so afraid of » et « Mai », toujours en 2019.

Avec « Enfance 80 », ce tout nouveau clip, le duo continue son chemin et s’offre un clip entièrement animé crée par « L’Incroyable Studio ». La musique s’accompagne d’une vraie bande dessinée virtuelle sur fond de prom night à l’américaine aux couleurs pastels avec toujours ce côté années 80 qui leur est cher. 

En ces temps de confinement, sortir autre chose qu’un clip monté avec les moyens du bord ou encore réalisé à l’aide du public, il fallait oser… et réussir!  Bien joué Vidéoclub. Retrouvez le clip d’« Enfance 80 » ici et sur toutes les plateformes de téléchargement légal dès maintenant. 

S.B.

Laisser un commentaire

Back to top