CE QU’IL FALLAIT ENTENDRE OU DÉCOUVRIR #2

Quand l’actualité est telle qu’une vie entière ne suffirait pas pour tout voir, entendre ou découvrir, HEADLINE Magazine vous donne rendez-vous chaque mois pour ses découvertes et ses coups de coeurs. Ce qu’il ne fallait pas manquer sur le net ce mois-ci, le voici ! 

CLIPS.

LOÏC NOTTET – MR / MME.

On l’écrivait récemment, l’excellence c’est le domaine de Loïc Nottet. Après HeartBreaker et après les très jolies reprises qui occupent son Facebook, Loïc Nottet revenait le 17 avril avec une exclusivité. Abandonné l’anglais, bonjour le français. Abandonnées les mélodies upbeats, bonjour le piano/voix. Mr/Mme était née. 

« Alors vas-y, j’te dis tout sur le drame que je vis. Au quotidien, en enfer, voilà où je suis (…) Si dieu dit que le suicide est un péché alors qu’il dise comment je pars sans lui faire de tort (…) Alors chaque soir je bois, je me tronche la gueule pour oublier qu’au fond le succès ça rend seul. » 

Avec une bouleversante complainte de 6 min 44, le chanteur se révèle, sans filtre. En plan séquence en noir et blanc, Loïc Nottet s’accompagne d’une déambulation nocturne dans les rues de Bruxelles. Son cri n’en prend que plus de sens alors qu’il danse, seul. La sobriété, nécessaire pour une telle chanson, frappe nette et émeut un peu plus encore. Ses faiblesses, universelles, résonnent juste. 

On pourrait le comparer à Piaf, Brel… Au final Loïc Nottet est Loïc Nottet et c’est tout ce que l’on aime chez lui. Il est lui-même et c’est suffisant. 

ODEZENNE – HARDCORE.

On aurait pu croire à un énième clip de confinement. C’était sans compter sur l’originalité du groupe bordelais. Le 21 mars dernier, Odezenne lançait un appel à la création avec un message simple « Et vous, elle ressemble à quoi la vie à travers votre fenêtre ? ». Plus de cinq mille rushs allaient être envoyés en une semaine. Le clip de leur nouveau single voyait le jour. Réalisé par Romain Winkler, les images s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Les paysages aussi bien urbains que ruraux, allant des immeubles de Bruxelles au tumulte des vagues s’associent parfaitement avec la chanson dans un enchaînement hypnotisant. « Hardcore » a été écrite au mois d’Août 2019 mais les paroles résonnent un peu plus encore aujourd’hui. À découvrir. 

LIVE(s).

BEN MAZUÉ – LA PRINCESSE ET LE DICTATEUR – LIVE À L’OLYMPIA. 

Ah cette époque où l’on pouvait être des milliers au même endroit, sans masque, ni gants, ni crainte de son voisin de peur qu’il nous refile ses microbes… Ce qui était encore possible début mars mais parait très lointain aujourd’hui. Mais les souvenirs restent et ne s’éteignent pas. Les concerts reviendront, les festivals aussi. En attendant, Flashback. Le 14 novembre 2018, l’Olympia, la Capitale. Ce soir-là, les célèbres lettres rouges forment le nom de Ben Mazué pour la dernière du spectacle « La Princesse et le Dictateur ». L’émotion est palpable dans la grande salle Parisienne. Les proches, venus en nombre, se suivent dans les travées. Ce soir Vincent fêtera pour la dernière fois ses 10 ans de relation avec Romy (les personnages de la Princesse et du Dictateur). Ce soir le public jouera pour la dernière fois l’équivalent de cinq Bercy. Ce soir Ben Mazué s’éclipsera, pour mieux revenir plus tard. Depuis, presque deux ans se sont écoulés et le chanteur est effectivement revenu. Une annonce d’album mystérieuse et l’ouverture de la billetterie de cinq Européen (Paris) plus tard, Ben Mazué dévoilait un matin « La Princesse et le Dictateur – Live à l’Olympia ». Alors pour patienter, pour découvrir, pour redécouvrir ou encore pour replonger dans les souvenirs, le live est disponible sur toutes les plateformes. Vous avez rendez-vous. 

LES DUOS MUSICAUX DE WAXX.

Depuis le début du confinement, Waxx a pris l’habitude (et ce n’est pas pour déplaire à ses abonnés) d’inviter des chanteurs, rappeurs, musiciens et même acteurs à reprendre un morceau accompagné par le guitariste en interposé. Le rappeur Hatik a ouvert la voix et très vite les covers se sont multipliées. Depuis, on a pu voir défiler les L.E.J, Pomme et Safia Nolin, Chilla, Georgio, Maëlle, Aloïse Sauvage, Suzane, Gérard Darmon (et oui!), ou encore Tim Dup, Camille Lellouche et Yungblud. Pour un couplet ou à peine plus, les rencontres d’un soir de Waxx sont à retrouver sur son Instagram chaque jour. 

DÉCOUVERTES.

Hatik – VALIDÉ. 

Validé, la série de Franck Gastambide n’a échappé aux radars de personne. Avec au casting Soprano, Lacrim, Kool Shen, Mister V, Ninho et bien d’autres, les rappeurs jouent leur propre rôle dans une série dont la saison 2 a déjà été « validée » par Canal plus. Mais la vraie révélation reste Hatik, a.k.a Apash. En jeune artiste en quête de succès et de reconnaissance très vite rattrapé par son quartier, ses trafics de drogue et son lot de problèmes, Hatik crève l’écran. En dix épisodes, Apash et sa clique se démêlent des problèmes qui s’enchaînent pour finir en apothéose au Zénith de Paris et une fin hallucinante. 

Avant de retrouver Apash, les fans de la série peuvent dores et déjà découvrir Hatik, le talentueux rappeur qui se cache derrière le rôle avec « Chaise Pliante » et « Chaise Pliante II » sortis respectivement le 30 août 2019 et le 6 mars 2020. Loin d’être un débutant contrairement à son personnage, le rappeur s’était fait connaître par ses séries de freestyles du même nom que les deux opus. Il sera en tournée en France en septembre initialement prévu en mars.

Validé la série – à découvrir sur Canal +. « Chaise Pliante » et « Chaise Pliante II » disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement légal.

OCTAVE NOIRE.

Octave Noire c’est un savant mélange de Daho, de Gainsbourg et d’une touche d’électro. « Monolithe », le deuxième album du chanteur sorti le 17 avril, en est le parfait exemple. De « Los Angeles » à « J’ai choisi » en duo avec Dominique A, en passant par « Retiens cette image » et « Inland seas », les textes percutent par ses textes mélancoliques en contrecourant avec les les notes électros dansantes qui résonnent derrière les mots. C’est à la fois minimal et prenant. En dix morceaux, Octave Noire dévoile une suite à la hauteur du magnifique « Neon » révélé en 2017. À découvrir. 

MARIE-PIERRE ARTHUR. 

Avec un accent pareil, pas de doute sur l’identité de Marie-Pierre Arthur. Après trois albums et un succès indéniable de l’autre côté de l’Océan, la québécoise publiait le 17 avril dernier son quatrième album « Des feux pour voir » et instantanément, le charme opère. Avec sa voix douce et ses musiques léchées, l’opus dépeint huit morceaux aussi puissants que mélancoliques et rocks par endroits. Une réussite indie que l’on se surprend à écouter encore et encore. Marie-Pierre Arthur, 3 prénoms mais surtout un nom qu’il faut retenir… Que son succès traverse enfin. 

SORTIES. 

CLÉA VINCENT – TROPI-CLÉA 2.

À « Tropi-Cléa », Cléa Vincent ajoutait « Tropi-Cléa 2 » le 30 avril. Les accents tropicaux, la musique Brésilienne, la bossa nova, ça la connait Cléa Vincent. Enseignée par un professeur de piano quand elle était plus jeune, Cléa Vincent avait souhaité dédier à cette musique tout un EP en 2017. 3 ans et deux albums plus tard dont le succès de « Je m’y attendais pas » figurant sur la bande originale de la série Netflix « Plan Coeur », Cléa Vincent retourne au soleil et dévoile la suite de « Tropi-Cléa » avec « Tropi-Cléa 2 ». L’EP, composé de sept titres, sent bon le sable chaud et les vagues, c’est l’effet « du sang sur les congas ». Que ce soit « Poupée canapée » ou la douce « Bahia », Cléa Vincent nous emmène en voyage danser la samba, le reggae ou le mambo. À vous de choisir !  Disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal. 

ROMÉO ELVIS – MAISON. 

« Un avant-goût du prochain album prévu avant la fin de l’année », c’est ainsi que Roméo Elvis annonçait son nouvel EP. Sorti le 24 avril dernier, « Maison », produit, mixé et enregistré entre Los Angeles, Amsterdam et Bruxelles, révèle quatre titres (plus un interlude) et une production minimale, très loin de son dernier album « Chocolat » sorti en 2019. Avec un rap qui rappelle ses débuts et ses deux albums Morale et Morale 2 avec Le Motel, Roméo Elvis oublie la pop sous-jacente de ses précédents morceaux. Un retour aux sources payant puisque l’EP compte déjà presque trois millions d’écoutes. À découvrir.

« Maison » disponible sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement légal. 

BENJAMIN BIOLAY – COMMENT EST TA PEINE ? 

On vous en parlait ici et au final, tout est dit. « Comment est ta peine? » signe le grand retour de Benjamin Biolay avant le top départ de son album « Grand Prix » le 26 juin. En voiture! 

Laisser un commentaire

Back to top