LA NUIT DE L’ERDRE, LE FESTIVAL QUI A TOUT D’UN GRAND

Parmi les festivals, il en est un qui est de taille moyenne avec une programmation des plus grandes. La Nuit de L’Erdre, implanté comme son nom l’indique à Nort… Sur Erdre, fait office d’ovni dans le paysage musical. Familial, avec des têtes d’affiches chaque année de plus en plus connues, le festival a trouvé sa réussite. A une demi-heure de Nantes, c’est Angèle, Lomepal, Rilès, pour ne citer qu’eux, qui répondront présents cette année. Programme, d’un évènement qu’il ne faudra pas manquer… On vous aura prévenu ! 

On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. Lorsqu’un single, un album sort, on ne peut pas prévoir son succès. Croiser les doigts, espérer, au maximum. Même chose pour les ventes de places de concerts et les pass festivals. Il y a les plus connus, ceux, qui, par leur simple réputation, affichent sold out en moins de 24 heures comme le Hellfest. Il y a ceux faits pour les ayatollahs d’un genre, puisque pointues au maximum dans leur programmation comme La Folle Journée. Et puis il y a les autres, ceux plus ou moins grands, qui dépendent des artistes en tournée, et ne peuvent pas toujours se permettre de se dénicher le passage exclusif d’une tête d’affiche.
Au milieu de tout ça, La Nuit de L’Erdre a su tirer son épingle du jeu : chaque année, les billets se vendent de plus en plus vite, les pass 3 jours et 2 jours sont épuisés plus de 6 mois à l’avance. De Sting à Hubert-Félix Thiéfaine, en passant par Orelsan ou encore Justice, le festival sait se rendre éclectique et attirer toutes les foules.

Cette année, la prog est un melting pot 100% français… Du moins pour le moment. L’affiche complète sera bientôt révélée. En attendant, le vendredi, VideoClub ouvrira le bal. Le jeune couple tout droit sorti de Youtube et du cinéma français, les deux « millenials », signeront un retour en adolescence avec leur « amour plastique ». Ensuite, c’est l’indescriptible Rilès qui montera sur scène. Considéré comme le nouveau génie du rap français, le Rouennais a écumé tous les Zéniths de France en Novembre et s’attaquera cette fois-ci aux festivals d’été. Gagnant dans tout ce qu’il entreprend, il ne sera à manquer sous aucun prétexte ! Enfin, c’est à M. qu’a été remis la tache de clôturer cette première soirée. A-ton encore besoin de le décrire ? Après trois passages au Zénith, les fans en voulaient encore… C’est chose faite ! 

Deuxième jour tout en rap pour La Nuit de l’Erdre. Après une résidence suivie d’un concert sold out au Stéréolux (Nantes) en Octobre, « L’Empereur du Sale » comme il aime s’appeler est de retour. Lorenzo, plus connu sous le nom de Larry Garcia et anciennement membre du collectif Rennais Columbine vole désormais de ses propres ailes. Bob et lunettes de soleil miroir toujours de rigueur, il possède un art de la scène qui n’appartient qu’à lui. Pas de doute que l’ambiance sera de mise ! 

La captation de son concert monumental à Bercy était à l’affiche de toutes les salles noires de France le 30 janvier dernier. Lomepal, ce skateur, chanteur, mais avant tout maître des punchlines sera l’un des plus attendus. A une vitesse que personne n’aurait pu prévoir, Lomepal a su s’imposer comme l’une des figures majeures de la scène du rap français. Avec une formule qui n’appartient qu’à lui, Antoine Valentinelli à l’état civil, a su s’entourer des plus grands, d’Orelsan à Roméo Elvis, le phénomène Belge, ou encore Philippe Katerine entre autres. Pas de doute, la foule sera dense à l’attendre de pied ferme le 27 Juin prochain et reprendra avec lui « Yeux disent », « Mômes », ou encore le fédérateur « 1000 degrés ». 

Il ne manquait plus qu’elle pour que cette journée soit complète. Angèle, celle a qui tout réussi, a choisi Nort Sur Erdre comme étape de son Brol Tour. Parfait reflet de sa génération, à 24 ans, elle parle beau… Et cash. Des sujets les plus importants comme le harcèlement, le sexisme, l’homosexualité à d’autres plus futiles, elle dit haut et fort ce qu’elle pense et ose briser les tabous qui ne devraient plus exister en 2020. Elle avait l’audace pour ! Après une réédition de son premier album, « Brol », Angèle est de retour sur les routes et est définitivement à voir en ce deuxième jour de festival. 

Pour le 3ème et dernier jour, le public a rendez-vous avec trois noms aussi différents que complémentaires. Suzane, tout d’abord : celle qui est considérée comme la Stromae au féminin vient de sortir son premier album « Toï Toi » et est nommée catégorie « révélation scène » aux Victoires de la Musique. Après une première tournée des festivals l’année dernière, Suzane chantera pour la première fois lors de la Nuit de l’Erdre. Avec ses textes incisifs, sa combinaison bleue façon Bruce Lee et son mélange du chant avec la danse… Elle est à découvrir absolument. 

Il y a 16 ans, il chantait, pieds nus comme à son habitude, autour du plan d’eau de Nort-Sur-Erdre. Yannick Noah est de retour. Celui qui chantait Saga Africa durant des heures et emportait avec lui tout public a sorti un nouvel album. Avec « Bonheur Indigo », l’ancien tennisman viendra réchauffer ce début de soirée de festival. Pari forcément gagnant. 

Enfin… pour clôturer ce week end, Maitre Gims. Il est l’un des artistes les plus adulés et les plus vendeurs en France. Avec des tubes comme « Bella », « Sapés comme Jamais » et des duos comme « La même », ou encore « Reste » avec Sting, Gims a su s’élever au sommet, allant jusqu’à remplir le Stade de France l’année dernière. Il sera sur la scène de la Nuit de l’Erdre et ils seront des milliers de fans à l’attendre.

Avec son visuel faisant référence aux pop arts d’Andy Wharol ou encore de Shepard Fairey (Obey), La Nuit de l’Erdre se veut moderne et innovante. Rendez-vous les 26.27 et 28 juin prochains ! 

S.B. 

Update du 21.02:

On le disait récemment, La Nuit de L’Erdre a tout d’un grand festival. Avec les nouveaux noms qui viennent d’être annoncés, la tendance se confirme. 

Aux noms déjà connus, s’ajoutent le vendredi le jeune phénomène britannique Yungblud, les nantais de Dust Lovers ainsi que les très attendus Polo & Pan. Après avoir enflammé les festivals l’année dernière, le duo s’était exporté outre Atlantique pour deux dates à guichets fermés à Los Angeles. Avec leur bossa nova et leur single phare « La Canopée » entendu dans la série Netflix « Plan Coeur », Polo & Pan ont rendez-vous avec la Nuit de l’Erdre… Pas de doute qu’ils sauront réchauffer la fraîcheur de cette soirée d’été. Même soir et seconde tête d’affiche électro avec Kungs qui foulera la scène de Nort-sur-Erdre.

Le lendemain, la programmation internationale sera à l’honneur. Ce melting pot sera composé des Suédois de Royal Republic connus pour leur énergie à revendre, leurs looks façon Elvis et leur swing redoutable. Dans la journée s’enchaîneront aussi les Australiens de The Faim et les Américains de Megative.

Pour finir cette nouvelle salve de têtes d’affiche, c’est une groupe de la région qui ouvrira ce dernier jour: Chernobilly Orkestr. A leur suite, Muthoni Drummer Queen. Last but not least… The Avener et The Kooks. 

Avec presque autant de tubes que de singles… Ils n’ont plus besoin d’être présentés. « Junk of the heart », « Seaside », « Naive »… En plus de quinze ans d’existence ils ont additionné les succès. Relativement rares en France si ce n’est à Paris, The Kooks sait se faire désirer. Premier passage pour eux à la Nuit de l’Erdre. A voir. Toute subjectivité assumée !

Après sa tournée des clubs l’année dernière, The Avener avait annoncé une tournée des Zéniths et s’offrait par la même occasion l’AccorHotels Arena… Rien que ça ! En écumant les festivals cet été, le niçois aura largement de quoi se préparer. Sa bonne humeur est communicative… C’est à lui que sera confiée la tâche de refermer les portes de cette nouvelle édition. 

Laisser un commentaire

Back to top