LIVE REPORT: Loïc Nottet, le savoir tout faire!

Et dire qu’il n’a que vingt et un ans ! Si un bulletin de naissance est généralement accessoire voire même réducteur, avec Loïc Nottet, on ne peut pas manquer de souligner cette grande jeunesse qui porte avec brio une maturité artistique, une aisance bluffante. Chanteur ou danseur voire même acteur… Choisir aurait été renoncer alors il a orchestré tous ses talents pour livrer un spectacle impressionnant de virtuosité. Parti sur les routes en avril, le « Selfocracy Tour » s’est achevé ce 13 Décembre à Nantes comme il avait commencé, par un accueil triomphal.

La veille, il a avait vécu son premier Olympia parisien. Sold out évidemment. Mais ce soir à Nantes marque la fin de la tournée, alors Loïc Nottet a conservé toute son énergie, cette fougue et cette improbable aisance qui ne cessent d’étonner. Dans la salle, un public familial, chaleureux, des jeunes filles qui le suivent depuis ses débuts et n’ont pas hésité à braver le froid plus de trois heures pour être au pied de la scène, des parents qui accompagnent avec plaisir pour voir ce jeune prodige belge qui a volé la vedette à tous les participants de la saison 6 de « Danse avec les Stars », décrochant le trophée avec plus de 68% des suffrages.

Une projection en noir et blanc sur écran géant. On aperçoit Loïc Nottet qui se confronte à son reflet démultiplié par des dizaines de miroirs comme autant d’autres lui même qui agitent et perturbent sa pensée. Un pantalon droit un peu court, une chemise blanche sous pull noir. Les deux musiciens ont eux aussi adopté la panoplie, le couple de danseurs également. Un instant, quand s’interrompt la vidéo et que tournent les silhouettes autour des miroirs installés sur scène, on ne sait plus qui est qui, lequel est le vrai Loïc Nottet. Et puis la voix cristalline du jeune homme laisse percer les premiers accords, le doute n’est alors plus permis.

« Selfocracy », le premier album sorti en mars dernier, ayant été pensé comme un sorte de conte musical, la set list reprend logiquement les douze morceaux dans leur ordre d’origine. Et ce n’est pas cliché que d’affirmer combien sur scène, Loïc Nottet leur offre une dimension supplémentaire, à l’image de « Million Eyes », le tube repris en boucle sur toutes les radios. La voix virevolte, l’artiste parcourt l’espace, joue et danse, seul ou avec ses deux partenaires, sans jamais perdre en énergie.

On comprend mieux ce qui avait pu séduire Marie-Claude Pietragalla, alors juré de « Danse avec les Stars ». Le jeune homme est d’une espèce inconnue, quelque part entre Billy Eliott et un pantin en mousse, un performeur-acteur né qui trouverait sa place dans « Le Théâtre du Corps », la compagnie que l’ancienne Etoile de l’Opéra a fondée avec Julien Derouault. La gestuelle est impeccable, les chorégraphies pleines de grâce et de modernité (comme ce magnifique pas de deux avec sa danseuse qui laisse le public scotché par tant de maîtrise).

Et c’est là, une fois de plus que l’on repense à sa jeunesse et à ce parcours qui n’a que trois ans (si l’on excepte la danse, commencée à âge de neuf ans). En janvier 2014, Loïc Nottet impressionne dans la troisième saison de « The Voice » Belgique dont il finira deuxième. En octobre de cette même année, son premier clip, reprise de « Chandelier » de Sia est une telle réussite que Sia elle-même le saluera et le partagera avec ses millions de followers. Appelé pour représenter son pays au concours de l’Eurovision en Mai 2015, Loïc Nottet compose alors « Rhythm Inside ». Sa prestation impressionne une fois de plus, tant par sa mise en scène que par ses capacités vocales: le jeune homme décrochera la 4ème place… mais surtout une popularité forte, l’émission étant vue par près de deux-cents millions de spectateurs à travers le monde. « Rhythm Inside » est disque d’or en Belgique, en Suède, plus d’une quinzaine de pays le mettront en haut de leurs charts. « Danse avec les Stars » bouclera en France cette mise en lumière aussi forte que rapide.

« Vous m’avez connu par mon album ou par l’émission ? » interroge Loïc Nottet. « Levez la main ceux qui n’ont pas encore écouté mon disque…! C’est bête parce que ce soir c’est la finale de l’émission et du coup vous allez la rater! » Facétieux, à l’aise dans les échanges avec le public, expliquant son parcours comme s’il faisait du stand up depuis toujours, il révèle un humour improbable, qui surfe sur l’autodérision et la confession. Sa description de la façon dont il compose, assis dans le salon parental, devant une TV muette diffusant des films d’horreur, est assez unique. Mais il le martèle à plusieurs reprises. Peut-être sont-ils plusieurs dans sa tête mais il n’est pas fou. Belge, oui, mais pas fou!

Généreux, prenant le temps de l’échange avec les spectateurs, remerciant pour les nombreux cadeaux, faisant monter sur scène un enfant vêtu comme le personnage de l’un de ses clips, couché à plat ventre pour réussir un selfie avec une jeune femme de la fosse, Loïc Nottet sonne aussi vrai et juste que sa voix.

« Rhythm Inside » sera le dernier morceau de cet ultime concert. Si le plus beau signe de réussite d’un chanteur est de laisser le public sans voix, alors Loïc Nottet a atteint son but. Et il a l’avenir devant lui…

Magali MICHEL.

Crédit photos // Sophie BRANDET.

2 réflexions au sujet de « LIVE REPORT: Loïc Nottet, le savoir tout faire! »

  1. Depuis que nous l’avons découvert lors de sa première prestation dans l’émission DALS 6
    toute notre famille le suit.
    Nous partageons les qualificatifs que lui a donné M.C PIETRAGALLA
     » Artiste d’une exceptionnelle singularité , jeune ,beau , un talent fou , TOUT POUR
    REUSSIR  »
    Nous espérons que l’impitoyable SHOW-BUSINESS lui donnera sa CHANCE

  2. Quel bel article ! Vous avez saisi l’essence même de Loic, un artiste vrai qui ne triche jamais avec son public et qui se livre avec une sincérité et une humilité désarmante, nous offrant sans compter sa poésie, sa rage, sa beauté et sa sensibilité, défendant des valeurs de respect et de tolérance… sans oublier un humour ravageur et quelquefois improbable, en effet ! Plus qu’un concert, un vrai spectacle mis en scène par un véritable showman. Je vous remercie également pour les magnifiques photos qui illustrent votre article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s