Le 180, la nouvelle scène du Sud-Ouest

Il y a des salles, polyvalentes parfois, impersonnelles souvent. Et puis il y a des lieux dont l’âme et la beauté vous saisissent d’entrée. Malheureusement, ceux là sont assez rares et il faut savoir les dénicher. C’est le cas du « 180 » à Château Rouge sur la commune de Sainte Bazeille, à quelques encablures de Marmande, que viennent d’ouvrir Sandrine et Eric Ginhac. 

IMG_1495

Des années que le couple cherchait à quitter la région parisienne pour tenter cette aventure assez folle. Des années qu’il vadrouillait à la recherche du lieu qui réunirait toutes les conditions pour ne pas être un simple coup de coeur à l’avenir incertain. Et puis cette rencontre provoquée par le hasard avec cette immense demeure de 500 m2 et ses deux dépendances, au milieu d’un terrain boisé… Impossible de la laisser filer!

Sandrine Ginhac, spécialiste en communication et Eric, son mari, directeur artistique et régisseur général durant plus de vingt cinq ans à Paris, ancien régisseur du rappeur MC Solaar notamment, ont su convaincre la mairie avec leur projet dessiné jusqu’au moindre détail. La municipalité leur a donc facilité les démarches administratives. Pour le reste, Eric Ginhac a… retroussé les manches et multiplié les aller-retours jusqu’à ce que le 180 ait ces atours et offre cette ambiance unique.

IMG_1494

DSC_4604

Une belle salle à la charpente apparente, du bois, de la pierre rejointée, des meubles faits mains que l’on dirait tout droit sortis d’anciennes échoppes, des éclairages intimistes sur des tables comme autant de guéridon propices à l’écoute ou à la discussion. La possibilité de dîner sur place. Et puis une grande scène en relation une régie des plus pointues. « A force de bosser dans ce métier, j’ai eu le temps de noter ce qui était nécessaire aux musiciens. Je sais ce qui est indispensable pour qu’un concert se déroule impeccablement. La crédibilité tient aussi dans ce confort technique », souligne le maître des lieux.

A l’arrière de la scène, de beaux espaces restent aménageables mais la pièce destinée aux artistes est elle bien en place, chaleureuse et reposante. Et dehors, la campagne qui s’étire à perte de vue, des arbres centenaires et des rosiers qui jalousent les bananiers au bord de l’immense piscine. Car la bâtisse fait bien partie intégrante du projet. Trois (superbes) chambres d’hôte viennent d’ouvrir. Trois autres suivront, toujours dans ce mixage élégant de meubles chinés dans les environs et de décors clairs, résolument actuels, accessoirisés d’effets personnels pour que les visiteurs se sentent accueillis « comme à la maison ». « On a envie que la salle et la maison constituent un tout, mettre en place des résidences d’artistes, que le 180 devienne un vrai lieu de partages culturels. Ce qui n’exclut pas l’accueil de séminaires ou de congrès. Il y a tant de possibilités ici!»

DSC_4207

En attendant, les soirées s’enchainent. Après le concert privé inaugural avec Stéphane Mondino le 8 Janvier et le duo Louis et Al Delort le 22, ce seront Kalimbo le 12 Février, Jean Fauque (le parolier de Bashung) le 26, Davy Myrtho, artiste originaire de la Réunion, interprète et guitariste de grand talent, le 11 mars. La suite, riche en surprises, sera révélée bientôt…

– Le 180, Château Rouge 47, les Aumonts, 47180 Sainte-Bazeille. reservation@espace180.fr –

M.M.

DSC_4610-3 copy

Eric Ginhac (au centre) entouré de Davy Myrtho, Jean-François Delfour, Louis et Al Delort. 

compas (3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s